Bertrand Tavernier, passionné de cinéma

Né à Lyon en 1941, Bertrand Tavernier quitte la ville avec ses parents en 1950. Celui qui apprend à lire grâce aux poèmes de Victor Hugo reviendra souvent sur Lyon puisque ses deux grands-mères y habitent. Bertrand Tavernier deviendra même le président de l’institut Lumières à Monplaisir à Lyon.

Bertrand Tavernier, sa passion pour le cinéma

Par la suite, le jeune garçon se passionnait pour le cinéma vers l’âge de 12 ans. Bien plus tardivement, après avoir entamé des études de droit à la Sorbonne, Bertrand Tavernier a fondé avec des amis l’Étrave, une revue d’étudiants sur le cinéma. Il fréquentera aussi, la cinémathèque. Dans les années 1960, Bertrand Tavernier fut l’un des premiers à aller interviewer des réalisateurs étrangers et devient critique cinématographique. Puis en 1961, il créée avec des amis, le Nickel Odéon, un ciné-club pour mettre en valeur des films de western, films noirs ou comédies musicales.

Puis c’est en écrivant des piges pour Télérama, qu’il commence à gagner sa vie par la suite Bertrand Tavernier devient critique à Cinéma 56 ou 60.
Bertrand Tavernier fait d’abord ses débuts en tant que assistant-réalisateur. Il passe ensuite à la mise en scène avec son premier succès critique : L’Horloger de Saint-Paul en longue collaboration avec l’acteur Philippe Noiret.

Son parcours cinématographique est varié, Bertrand Tavernier se lance dans la comédie dramatique, les films de guerre, films historiques ou polar. Il sera récompensé à plusieurs reprises entre Oscar et Golden Globes.

Bertrand Tavernier, réalisateur et producteur

Grand cinéphile, en tant que réalisateur, il aime à mettre en valeur le travail de scénaristes oubliés.

Bertrand Tavernier aime s’exprimer sur des sujets qui lui tiennent à coeur comme les injustices,  la guerre, le racisme, la peine de mort…
Son combat contre les travers de nos sociétés contemporaines : délinquance, violence, chômage, drogue, sida…

Le cinéphile adore passer un long moment sur ses scénarios afin d’être très libre au moment du tournage.

Avec plus de 27 longs-métrages, fictions et documentaires, Bertrand Tavernier a également écrit plusieurs ouvrages importants, notamment sur le cinéma américain et donne de nombreuses conférences sur l’histoire du cinéma.

L’institut Lumière et Bertrand Tavernier

Quels meilleurs statuts étaient à espérer pour ce natif Lyonnais à la fois cinéphile et cinéaste passionné ? Bertrand Tavernier préside l’Institut Lumières et organise le festival Lumière à Lyon. Il n’aura raté qu’une des neufs éditions du festival. Tous les ans au mois d’octobre, Bertrand Tavernier et Thierry Frémaux accueillent à Lyon les plus grands noms du cinéma.

Redonner vie aux anciens films est enrichissant à la fois pour les petits et les grands. A découvrir sans attendre, le programme de l’institut, cliquez-ici.