Jean Claude Anaf, le célèbre commissaire-priseur

Avec une carrière de commissaire-priseur d’exception, Jean-Claude Anaf a marqué le milieu des ventes aux enchères. Le maître du marteau excelle dans les ventes artistiques ou judiciaires. Au début de sa carrière, Me Anaf se distingue tel un homme exigeant, ambitieux et entreprenant dans les affaires. Ayant un fort engagement à l’égard des objets d’art, Jean-Claude Anaf a su s’entourer des meilleurs experts.
Reconnu dans le domaine des ventes aux enchères, d’un point de vue régional et national, ses 40 années de carrière marqueront de nombreuses adjudications de grandes collections dont les catalogues et résultats font référence.

L’entourage professionnel de Jean-Claude Anaf

 Jean-Claude Anaf a fait des études de droit, fréquente les salles des ventes avec sa mère. C’est alors qu’il découvre le monde des enchères !
Il effectue un stage chez le commissaire-priseur Pierre Blache où il prendra ses marques et obtiendra son examen de commissaire-priseur. S’installant par la suite à Lyon en 1975, Jean-Claude Anaf devient associé à Françoise Herment-Mochon  pendant 3 ans. Il organise quelques ventes de prestige au Palais de Congrès à Lyon, puis c’est au célèbre Hôtel Sofitel Lyonnais. Il s’entoure de l’un des meilleurs experts parisien, Jean-Pierre Dillée. Félix Marcilhac, spécialiste en arts décoratifs du XXe siècle va lui aussi intégrer l’équipe de Jean-Claude Anaf.

Développer à la fois l’artistique et le Judiciaire est une stratégie gagnante pour Jean-Claude Anaf et son équipe. C’est pourquoi, il décide d’acquérir un lieu de prestige à la hauteur de ses projets, l’ancienne Gare des Brotteaux. En 1994, Jean Martinon s’associe à Jean-Claude Anaf. Ils développeront ensemble l’activité juridique, et rachèteront l’étude Blache à Grenoble.

L’entourage de Jean-Claude Anaf :

Pierre Blache : Commissaire-priseur de Grenoble à ses débuts
Françoise Herment-Mochon : associée en tant que Commissaire-priseur à Lyon à ses débuts (1975)
Jean-Pierre Dillée : Spécialiste mobilier ancien, objets d’arts (1979)
Jean Martinon : associé de Jean-Claude Anaf
Félix Marcilhac : Spécialiste en arts décoratifs du XXème siècle. (1979)
Pierre Blache : Commissaire-priseur de Grenoble à ses débuts
Claude Aguttes : Commissaire-priseur parisien, racheteur de l’Hôtel de Ventes des Brotteaux
Eric Vignier : son Clerc
Julien Durenne et Patricia Simian : Assistants juridiques

Le prestigieux Hôtel des Ventes de Jean-Claude Anaf

Avec une stratégie implacable, Jean-Claude Anaf va acquérir en 1989 l’ancienne gare des Brotteaux de Lyon, classée Monument Historique pour réaliser la plus grande salle des ventes Lyonnaise jamais connue, soit 820m2 d’exposition : le nouvel hôtel des ventes international des Brotteaux. Il verra le jour 2 ans plus tard après un investissement colossal, mais dont le résultat sera à la fois spectaculaire et grandiose et permettant de mettre en avant le Marché de l’Art.
Sculptures, joailleries, arts décoratifs du XXème siècle, objets d’art, tableaux, dessins anciens et modernes, meubles anciens seront adjugés et vendus aux enchères dans ce lieu de prestige.

La somptueuse salle des ventes de Jean-Claude Anaf hissera la ville de Lyon au rang des plus grandes places mondiales du marché de l’art. Grâce à sa prestance verbale et à une aisance méticuleuse, Jean-Claude Anaf va maitriser avec assurance le marteau du commissaire-priseur. Au fil des années, il va orchestrer des ventes prodigieuses en faisant grimper des enchères. Toujours impeccablement vêtu lors des ventes, l’homme au nœud papillon a plus d’un titre élogieux qui le caractérise : « Roi des enchères », «l’Homme fort des ventes aux enchères », « Le plus emblématique des commissaires-priseurs Lyonnais », « La référence Lyonnaise ».

En 2008, Jean-Claude Anaf cède le prestigieux Hôtel des ventes des Brotteaux.  Il vend également son autre société Anaf Arts Auction à son confrère Claude Aguttes.

Une nouvelle société a vu le jour : Anaf Expertise, Estimation et vente. Spécialisé dans l’expertise de meubles, tableaux, objets d’art.

Jean-Claude Anaf un homme de coeur

C’est aussi un homme au grand coeur, en réalisent des enchères pour les petits frères des pauvres. En grand amateur d’art, il participe activement au cercle Poussin (site officiel) en tant que donateur. Il est d’ailleurs décoré de la médaille des arts et des lettres au grade de chevalier en 1989.